Café Pavé | Le midi dans le Vieux

Le café Pavé est plutôt nouveau dans le quartier du Vieux Montréal. À ses débuts, mes collègues au travail ont été les premiers à visiter l’endroit et c’est d’ailleurs grâce à eux que je le connais maintenant.

Comme les cafés-restos se font rares dans le vieux, le Café Pavé arrive à point dans les environs !

Situé sur la rue Notre-Dame, à l’ouest de St-Laurent, c’est la place à découvrir si vous chercher un petit coin pas trop dispendieux (ce qui est assez exceptionnel dans le quartier). Pour environ 15$, vous pourrez casser la croûte pour un combo boisson, soupe (ou salade) et sandwich.

La pizza est aussi disponible, pour manger sur place seulement.

Ci-haut, la pizza Savona (sauce tomate, poitrine de poulet, mozza, sauce crémeuse au basilic, poivrons rôtis et bébé épinards) et le sandwich Philadelphia (Steak, vieux cheddar, oignons, tomates, vinaigrette Ranch).

Le gentil staff est très accommodant si vous avez besoin de manger rapido! De plus, il est possible d’obtenir son sandwich sur pain sans gluten…

Où le trouver ?
243 Notre-Dame O.
Montreal, QC
T. 514-507-5102

Lundi au vendredi de 10h00 à 16h00

Culture café | La 3e vague

Grains d’origine unique, torréfiés en petits lots, méthodes de préparation singulières (tels que la cafetière à dépression, le chemex ou encore l’infusion à froid), barista expérimentés… Laissez-nous vous parler aujourd’hui de l’ère du café 3e vague.

Améliorations à tous les stades de la production

Vous l’avez peut-être remarqué (aussi parce que nous parlons souvent des cafés sur le blog) mais il y a un vrai renouveau dans le monde de l’or noir depuis quelques années. Cette tendance se réfère à un mouvement mondial pour produire un café de meilleure qualité.

Cela implique des améliorations à tous les stades de la production; de l’amélioration de la culture du grain de café, de sa récolte et de sa transformation, jusqu’à l’amélioration des relations entre les producteurs, les négociants et les torréfacteurs de café, en passant pas une meilleure qualité et une torréfaction plus fraîche, parfois appelés la microtorréfaction (par analogie avec le microbrassage)… tout cela par des professionnels qualifiés. 

Des consommateurs nouvelle génération

Le café est désormais considéré comme un produit alimentaire artisanal, comme l’est le vin. Fini l’arrêt au stand “consommation de caféine”, les consommateurs en veulent plus. Il existe, en effet, une importante demande de consommateurs nouvelle génération pour qui s’asseoir dans un café et prendre le temps de déguster est le summum de l’activité seul ou en groupe. Ils sont éduqués et veulent en savoir plus sur l’origine de leur café et ses particularités. Le métier de barista (ou de sommelier du café) est de plus en plus dur mais aussi de plus en plus valorisé. L’équipement, lui, ne cesse de gagner en qualité !

Et Montréal est en plein dedans. Dans les cinq dernières années, l’engouement pour les petits cafés indépendants a pris de l’ampleur… au dépend des grandes chaînes. Et on leur dit MERCI ! 

L’enthousiasme pour le latte art

La tendance associée à cet enthousiasme est celle du latte art, cette “technique de verser de la mousse de lait sur la surface d’un expresso afin d’y créer des motifs ou des dessins”. Pour certains, la nouvelle vague se limite à ça: il n’en est rien ! Nous l’avons vu, c’est bien plus. J’aimerais aussi y ajouter l’importance de l’accueil, du service, de l’attractivité du lieux… en plus du choix des douceurs à grignoter.

D’ailleurs, après ma visite de plusieurs cafés australiens et néo-zélandais des derniers mois, j’ai envie de dire que les petits cafés d’ici pourraient davantage innover côtés design et mobilier, tout en nous donnant plus l’accès à des magazines de qualité (et à un menu plus diversifié) pour qu’on ait envie de rester… encore plus longtemps ! Mais bon, comme toujours, il y a du bon et du moins bon partout. Je vous reparlerai des différences Océanie/Montréal une autre fois si ça vous tente. 

Je suis moi-même assez fan et toujours à la recherche du motif et de la douceur qui feront ma journée (ou ma photo Instagram @lesgrignotines / @edwige_g) ! Bon jeudi :)

Beignes à la Citrouille | Recette

Me voilà de retour pour vous présenter une recette bien de saison. Essayez-la! Vous ne serez pas déçus.

C’est Halloween! On sort les citrouilles, on se déguise et on mange, on mange et on mange encore. Et surtout des choses bien sucrées! Je ne vous cacherais pas que ma partie favorite est de manger les bonbons et d’essayer différentes sortes de desserts à la citrouille. En effet, me déguiser pour Halloween, ce n’est pas vraiment mon truc! Enfin, plus les années passent et moins cela me tente on va dire…

Cette année, j’ai donc commencé par cuisiner une tarte à la citrouille mais comme cela est loin d’être mon dessert favori je ne prendrais pas la peine de bloguer dessus! En revanche, je vais partager avec vous la recette ci-dessous car elle m’a valu des tas de compliments et cela impressionne toujours le monde quand tu annonces que tu as fait tes propres beignes! Essayez-la, je vous promets, c’est très facile!

La seule chose que vous devez être sûrs d’avoir pour réussir de parfaites beignes maisons au four, c’est un moule à beignets. Le mien, c’est le Wilton.

À vos fourneaux !

Ingrédients

Pour les beignes

  • 1 ¾ tasses de farine tout usage

  • 2 cuillères à thé de poudre à pate

  • ½ cuillère à thé de sel

  • ½ cuillère à thé de cannelle

  • ½ cuillère à thé de muscade

  • ½ cuillère à thé de cardamone

  • 1/3 tasse d’huile végétale

  • ½ tasse de sucre brun

  • 1 oeuf

  • 1 cuillère à thé d’extrait de vanille

  • ¾ tasse de purée de citrouille

  • ½ tasse de lait

Pour l’enrobage

  • ¾ tasse de beurre fondu

  • 2/3 tasse de sucre blanc

  • 3 cuillères à table de cannelle

Préparation

1. Préchauffer le four à 350°F et huiler votre moule à beignes.

2. Combiner la farine, la poudre à pâte, le sel et les épices dans un bol et bien mélanger.

3. Dans un autre bol, mélanger l’huile, le sucre brun, l’œuf, la vanille, la citrouille et le lait. Verser ensuite dans le mélange de farine et bien mélanger.

4. Remplir les moules à beignes jusqu’à ce qu’il soit rempli et cuire pendant 10-12 minutes.

5. Faire fondre le beurre dans un petit bol. Mélanger le sucre et la cannelle dans un autre bol.

6. Une fois que les beignes ont refroidi pour quelques minutes, tremper les dans le beurre fondu puis dans le sucre à la cannelle. 

Et le tour est joué !

Recette inspirée de celle-ci

Les vins oranges | Découverte

Connaissez-vous les vins oranges ?


En cette saison automnale, on entend beaucoup parler de ces derniers. C’est d’ailleurs un produit de saison méconnu, que plusieurs établissements tentent de mettre de l’avant. “Le vin orange n’est ni un vin à base d’oranges ni un vin de la principauté d’Orange” explique Eve Dumas dans La Presse… C’est un vin blanc, qui macère de façon prolongée avec les peaux des raisins, durant leur fermentation. Il est recommandé de le servir à environ 15 degrés (plus frais qu’un rouge mais moins qu’un blanc).

Dans notre belle ville, on peut retrouver les vins oranges dans les restos et bars à vin qui préconisent les achats aux petits vignerons. Pour le moment, ce ne sont pas des perles que vous pourrez trouver à la SAQ. On dit qu’il est le parfait vin d’automne car il s’agence merveilleusement avec des plats copieux de viande sauvage ou avec les champignons.

La saison est donc parfaite pour essayer ce petit méconnu dans les restos qu’on aime bien. Voici 3 endroits où essayer le vin orange à Montréal :

1- Au nouvel Hotel Herman

Nouveau résident sur la “montée” Saint-Laurent, l’endroit n’est pas du tout un hôtel mais bien un nouveau resto qui tente de mettre de l’avant des produits du terroir de chez nous !

Hôtel Herman
5171 Boul. Saint-Laurent  
T. 514-278-7000 

2- À la Salle à Manger

L’endroit offre un service décontracté mais une carte digne de grands restaurants. 
Une adresse à découvrir sur Mont-Royal si ça n’est pas déjà fait ! 

La salle à manger
1302 Avenue du Mont-Royal E. 
T. 514-522-0777

3- Au Pastaga, vins natures

Le resto du chef et vedette de télévision Martin Juneau est situé dans un coin qui gagne à être découvert. Niché plus haut sur Saint-Laurent, près de la petite Italie, cette merveille vous sortira des sentiers battus et à nouveau, vous fera adorer les produits d’ici.

Restaurant Pastaga - Vins natures
6389 Boul. Saint-Laurent
T. 514-381-6389

Lesquels allez-vous essayer en ce milieu d’automne ?

Cliquez sur les images pour obtenir leurs sources.

Sélection gustative | 4 recettes à la pomme

Pour changer des tartes aux pommes, croustades et autres apple pies, je vous propose une sélection de recettes sympas pour ne plus grimacer à la vue des étalages de pommes cet automne…

Toujours disponible quelque soit la saison, la pomme peut se préparer pour toutes sortes d’occasions: apéro, entrée, plat, dessert… laissez aller votre imagination ! Elle se marie avec énormément de choses et est l’un des fruits le plus consommé au monde. Voici donc quelques idées:

Cliquez sur les photos ou sur les liens pour accéder aux recettes

1. Parfaits aux pommes, caramel et granola par Verses from my Kitchen

2. Pancakes à la citrouille et sa compote de pommes par Honey & Jam

3. Chips pommes-cannelle par Bijouxs

4. Petits cakes pommes-gingembre par Top With Cinnamon

Bonnes soirées d’automne à déguster tout ça !

Dahls | Tabliers et sacs faits à la main à Montréal

Depuis un certain temps, les tabliers de notre amis Nils chez Dahls sont maintenant en vente sur Esty. Notre but n’est pas tant de faire la promo de quelqu’un que l’on aime bien, mais bien aussi de parler de ses produits que l’on trouve géniaux. Je ne me rappelle plus le nombre de fois où j’ai souhaité trouver un tablier convenable que je pourrais porter lorsque je reçois tout le monde à la maison…
Le premier tablier de la gamme Les classiques a vu le jour il y a quelques semaines et est fabriqué, à la main à Montréal <3 ! Conçu 100% en coton, il est aussi orné d’une jolie anse de cuir au cou. Les anses sont même percées à la main et munies d’une petite boutonnière qui permet de les enlever et donc de laver notre tablier sans soucis à la machine.

 La petite poche devant le tablier donne un petit cachet à la pièce. On peut facilement y insérer son limonadier préféré ou un outil de cuisine si on s’approprie le tablier pour de gros travaux!
Pour ceux que ça intéresse, Dahls propose même de faire des tabliers custom, pour ceux qui auraient des goûts particuliers et qui voudraient y ajouter leur touche! Ça n’est pas tout, un joli tote bag est aussi disponible pour matcher votre tablier! Génial, non? Utile pour les courses ou tout simplement pour y mettre autre chose, ce sac est tout ce que je souhaite lorsque j’ai quelques articles à traîner… mais qui n’entrent pas dans mon sac à main! Le canevas épais vieillira avec le temps et donnera un aspect unique à la toile.
.

Irez-vous chercher le vôtre ?

Tablier et tote bag disponible sur 
Etsy (en ligne) ou chez:

  • Alibi
    506 Rue Rachel Est
    Montréal, QC 

Crédit photo : Julien Couasnon

Sélection gustative | 4 recettes à la pêche

Après les 4 recettes à base de cerises, voici ma sélection à base de pêches charnues, juteuses et sucrées. Comme la cerise, la pêche est un fruit qui vous rappellera la douceur de l’été… surtout quand il fait grand soleil comme ce matin *grrr*. 

Les pêches ontariennes ne sont disponibles que de mi-juillet a début août mais je suis sûre qu’on peut encore dénicher celles d’ailleurs ! Au pire, vous partez avec votre panier pour une “chasse aux trésors” parce que ça vaut vraiment le coup (et ça vous changera des pommes) !!!

Cliquez sur les images pour obtenir les recettes. 

1. Minis pavlovas aux pêches par Joy the Baker

2. Scones aux pêches par Oh Joy !

3. Crêpes crémeuses à la pêche par Williams Sonoma

4. Salade d’endives, roquette, amandes et pêches par Yummy Supper

Note: on choisit toujours les pêches à l’odeur, en evitant les verdâtres ou les tachées…

Oh et ça m’a fait penser à cette chanson de PUSA…
Belle fin de semaine !!

Escapade et découvertes | Burlington pour le week-end

Le vent dans les cheveux et le soleil dans les barniques, moi et mon amoureux avons décidé, le week-end dernier, de lever les pattes pour l’aventure! Destination : Burlington au Vermont. J’ai souvent entendu parler de cette petite ville alors que ma dernière visite remonte à l’époque de mes 12 ans. Son charme, son coté écolo et très «green», sont des qualificatifs qui collent très bien avec cette petite ville universitaire!


Les allures “Nouvelle Angleterre” des coquets cafés sont frappantes et Church Street, la rue principale, représente un étrange amalgame de modernité et de boutiques rustiques. Au coin de la rue : un endroit où acheter de l’huile d’olive de tous genres, une géniale fabrique de pizzas bios, ou encore un petit kiosque d’une dame qui cuisine comme autrefois. Partout, on peut sentir cet espèce de bien-être chez les passants. Définitivement, cette petite ville respire la tranquillité. En trois temps, voici mes coups de cœur de la fin de semaine.

1er stop
 chez Vermont Farm Table. Un endroit fantastique à découvrir pour les fans comme moi d’articles de cuisine! On y vend des planches, boîtes, ustensiles, tables ou meubles construits à partir de «bois ancien» issu du Canada et de la Nouvelle Angleterre. Les prix sont raisonnables et il est possible d’acheter en ligne.

2e stop chez August First, café et boulangerie artisanale. L’odeur  de pain qui se dégage de ce vieux garage convertit en resto est assez étonnante : c’est elle qui nous a conduit jusqu’à lui! L’endroit offre des pains maisons, tous faits à partir de produits locaux. On peut aussi manger sur place, sandwichs et cafés. En bonus : œufs du poulailler et poulet de grains des environs. Tout est récupéré et chaque geste semble utile et songé dans cette petite cuisine. Les gens semblent très sensibles à la culture locale, à la terre et l’écologie en générale. En repensant à Montréal, je me dis tout bas que nous en sommes à des années lumières.

3e stop pour le brunch chez Magnolia. L’endroit est un peu caché mais vaut le détour pour le brunch sur la mignonne terrasse. C’est un endroit à essayer si définitivement vous voulez goûter à de bons déjeuners dans les environs. À recommander : les plats hors-du-commun que vous ne prendriez pas à l’habitude tel les enchiladas aux fèves noires! Tout est servi avec de la confiture maison (fraise et figue) et des produits des maraîchers avoisinants.

Vous comptez y faire un tour bientôt ? L’automne est la saison idéale pour en profiter!

Où les trouver ?

August First
149 South Champlain Street
Burlington, Vermont , 05401
T : 802-540-0060

Vermont Farm Table
197 College Street
Burlington, Vermont, 05401
T
 : 888-425-8838

Magnolia
1 Lawson Lane
Burlington, Vermont, 05401
T : 802-846-7446

Sélection gustative | 4 recettes à la cerise

NON l’été n’est pas fini (et “on ne se laissera pas faire”)!
Pour vous en convaincre, je vous propose d’aller vite trouver quelques dernières belles cerises chez votre fruitier du coin et de choisir une des 4 recettes présentées ci-dessous! Il ne faudrait pas rater l’occasion de se faire plaisir une dernière fois, hein?

Perso, ça me rappelle toujours la joie que j’avais de grimper aux arbres, l’été, pour me délecter de ces petits fruits délicats et sucrés… avant que les guêpes et autres bibittes ne prennent ma place (ou ma petite soeur)!  Ou encore, les concours de lancer de noyaux à la fin des repas… bien sûr interdits car “ça tâ-che”! haha

Choisissez sans trop hésiter, ces recettes ne peuvent que vous faire du bien ;) Cliquez sur les photos pour accéder aux recettes. 

1. Bagatelles aux cerises par Call Me Cupcakes - La plus esthétique 

2. Cheesecake aux cerises et brisures de chocolat par Rasberri Cupcakes - La plus cochonne !

3. Clafoutis aux cerises par Tartelette - La traditionnelle !

4. Chaussons aux cerises par My Baking Addiction - La bien garnie !

Bon, et si vous avez les cerises mais plus l’envie de cuisiner, congelez-les et ressortez les pour un délicieux dessert de Noël… 

Rencontre | Mitche et Érik du Chien Rose

Vous avez sûrement entendu parler de ce mignon resto de quartier! Le Chien Rose s’est installé il n’y a pas très longtemps dans Ahuntsic, mais, malgré tout, il est un acteur de changement qui a contribué au renouveau que connait mainteant la rue Fleury Ouest. Portrait de la chef propriétaire Michelle (Mitche pour les intimes) et Érik, sous-chef et pâtissier. Nous les avons rencontrés parce que leur simplicité nous ressemble et que nous avions très envie de partager avec vous un brin de leur univers.

PSSSST: Nous avons d’ailleurs très hâte de vous présenter leurs plats en images dans les prochaines semaines :)

Qu’est ce qui vous inspire habituellement en cuisine?

Mitche : Je dirais de la «bouffe de maman pimpée»! Au Chien Rose, on essaie de varier, et de rester dans la gamme du comfort food, le genre de plat que les gens ne cuisineraient pas à la maison habituellement. Ce qui m’inspire beaucoup sont les aliments «vrais», leur goût et leur saveur. J’adore cuisiner avec des aliments frais. Ce qui m’inspire sont surtout les herbes fraîches, la cuisine vietnamienne et toute la vie en entier! [Rires]
Érik : J’aime beaucoup les mélanges de chocolat et herbes fraîches hors du commun, essayer des amalgames différents, des combinaisons qui sortent de l’ordinaire, auxquelles on n’auraient pas songé à priori. Genre : basilic-chocolat, ou encore choco-coriandre.

Diriez-vous que vous avez un style culinaire ?
Mitche : Hum… Je crois que j’étais une vietnamienne dans une autre vie! Je cuisine souvent des tatakis, des mets d’inspiration… vietnamienne. Je suis aussi une vraie «sandwich girl»! J’adore tout ce qui y ressemble, surtout all dressed, avec des oignons caramélisés. Des oignons caramélisés, j’en mets justement dans tout (je fais plein de choses avec ça : accompagnements, vinaigrettes, condiments à sandwichs, etc.)!

Un des mets que vous cuisinez souvent ces temps-ci?

Mitche : Dernièrement sur le menu, nous avons ajouté des minis patty crabby Bob l’éponge! J’aime tellement Bob que je l’ai mis comme employé du mois sur mon mur de cadres :) (Voir photo ci-bas)
Érik : Je joue beaucoup avec la friteuse ces temps-ci, mais j’aime pas ben ben ça! [Rires]


Trois ingrédients avec lesquels vous cuisinez particulièrement souvent
 ?
Mitche : Je peux-tu y aller par famille? Je dirais oignons et ail, herbes fraîches et épices, vins et vinaigres. Une liste O.K. mais 3, c’est tough! Ce sont des bases mais tout de même des indispensables.
Érik : Je cuisine surtout avec du chocolat (c’est aussi un peu ça mon café le matin), de la gousse de vanille (que j’aime particulièrement acheter et conserver dans des bocaux pendant une bonne période de temps. J’en fais une collection j’te dirais! C’est un peu mon trip…) et de la cardamome (ma vie). J’aime les heureux mélanges d’épices, qui donnent des punchs inusités.

***
Allez donc dire bonjour à Mitche et Érik au Chien Rose le temps d’un p’tit souper! Ils sont super sympathiques et vous pourrez apporter votre vin en plus!

Où le trouver ?
Le Chien Rose
234 Fleury Ouest
Montréal, QC
T. (438) 289-1793

Heures d’ouvertures: Mardi au Samedi: 17h à 23h, Dimanche et lundi: fermé

Tendances cuisines | Comptoirs

Ces temps-ci, on dirait que j’ai plein d’idées pour réorganiser ma cuisine. Je sais pas vous, mais on dirait que je veux toujours faire milles choses en même temps, et j’ai toujours beaucoup d’inspiration, dans les moments les plus occupés, ceux où vraiment, je n’ai pas le temps de rien entreprendre. Alors que j’ai très peu, aucun temps ces derniers jours pour cuisiner, ni pour poser des tablettes, peindre mes murs ou donner du swag à mon espace cuisine, j’ai décidé de partager avec vous, de petits conseils pour pimper vos comptoirs, si jamais vous avez une petite fin de semaine de libre!

1 - Le froid du métal : look contemporain
 Ok, ok, ça n’est pas le comptoir le plus facile à réaliser soi-même. Par contre, si vous rechercher ce look, vous pouvez facilement vous procurer une déserte métallique chez IKEA qui saura complètement changer votre décor. Pour la totale, ne surchargez pas votre espace pour s’assurer d’avoir l’effet minimaliste qui fera bien ressortir les matériaux métalliques. De fins crochets, des accessoires discrets viendront compléter le décor.

2 - Le Noir et blanc : le classique dont on ne se tanne pas
Bien que plusieurs cuisines affichent des effets noirs et blancs comme étant tendances ces jours-ci, je me rappelle très bien avoir vu des looks semblables dans les magazines DécorMag de ma mère en 1995… Cette fois ci-on suggère d’utiliser un meuble blanc dont on ne se sert plus en guise de comptoir ou de coin café. Cool non? On peut aussi peinturer le mur adjacent (ou un coin de mur, délimité par une bordure de bois dans ce cas-ci) avec de la peinture ardoise pour créer l’effet chalkboard derrière notre comptoir. Bien sûr, agrémenté d’un mixeur Kitchen Aid Artisan, comme sur la photo, c’est toujours plus joli.

3 - Le bois, même recyclé : rustique et noble
Cette matière est sans doute ma favorite car elle vieillit  et change en beauté au cours des années. Ici, si votre appart’ le permet, ne vous gênez pas pour utilisez un ancien meuble en guise de table de travail pour cuisiner! Si vous allez un peu à l’extérieur de Montréal, vous en trouverez sans doute chez des antiquaires à moindre coût.


4 - Tablette d’appoint : Simplicité et rangement
Je trouve également cette idée géniale de pouvoir ajouter au contour de votre cuisine une tablette d’appoint en guise de comptoir. Pratique pour manger sous la fenêtre, cette option est géniale si vous avez peu d’espace (et que votre proprio vous permet de clouer/trouer/accrocher les murs un peu). Pour réaliser ce changement : se rendre dans un centre de rénovation où trouver des retailles de planches que vous obtiendrez à moindre frais.

Et vous, quels sont vos projets déco de fin de semaine ?
À bientôt! X

À découvrir | Bijoux gourmands

Vous rêvez d’avoir toujours une glace, un macaron ou un donut sous la main ?

Découvrez sans plus tarder la sélection de bijoux gourmands montréalais créée par la talentueuse “Laurette”. À chaque collection, elle nous fait saliver ! 

Dans sa boutique en ligne “Chez Laurette - bijoux gourmands et vintage ” propose, sous forme de colliers, barrettes ou autres boucles d’oreilles, nos pêchés mignons préférés ! Et en plus, elle est douée de ses 10 doigts… vous ne trouvez pas? 

Les bijoux que vous pouvez voir sur les montages ci-dessus sont à base de pâte polymère et sont 100% fait main. Que de patience et de précision (les photos viennent du site de Chez Laurette).

Si vous souhaitez la rencontrer, elle participe ce samedi à la vente d’Art et de Garage organisée afin d’amasser des fonds pour lutter contre la leucémie. C’est à Lachine de 8h30 à 16h : même pas loin.

Oh et sa NOUVELLE collection sort le 2 septembre (ce dimanche), allez suivre son groupe FB pour ne pas rater leur sortie officielle ! Elle a d’ailleurs partagé avec nous, ce nouveau bijou inspiré de notre logo ! Un must Automne-Hiver, héhé.

Bref, “Laurette” nous donne (très) faim…

Bon jeudi !

Le Byblos | Un petit goût de revenez-y !

Oui, j’avoue revenir souvent au Byblos Le Petit Café… et je ne suis pas la seule à en croire la file qui se forme le long des baies vitrées chaque fin de semaine !

Alizée vous en avait déjà parlé lors des débuts du blog en faisant l’apologie du délicieux thé iranien qui y est servi… mais je souhaitais y ajouter mon petit grain de sel car c’est, vraiment, un de mes incontournables côté brunch.

Je valide donc à 100% la vibrante dégustation du thé à la cardamome, accompagné de sa petite coupelle de sucre d’orge: un must ! D’ailleurs, en Iran, cette boisson fédératrice fait partie intégrante de la culture locale…et on est content que le Byblos partage cette tradition avec nous. Le thé se savoure à longueur de journée et se prépare selon un vieux rituel. Pas étonnant que j’aime le siroter en lisant mon bon livre d’été. 

Mais en ce samedi matin, c’est pour le brunch et pour profiter d’une bonne amie (impatiente d’aller voir l’équipe espagnole débattre la finale de la coupe d’Europe, d’où le maillot rouge…) que je m’y suis rendue avec grand plaisir.

C’est effectivement toujours avec le sourire que je retrouve cet environnement lumineux et chaleureux où la bonne humeur règne depuis plusieurs années déjà. En arrivant avant 10h30, on évite aussi beaucoup l’attente, alors allez-y tôt !

Je fais - toujours - mon choix parmi leurs omelettes (feta pour elle, dattes pour moi) idéales pour le déjeuner. D’ailleurs, je vous conseille vivement de progressivement toutes les goûter. Le pain sucré, les confitures (rose et pistache, fleur d’oranger, mandarine et lime, kaki, et plus, sont dé-li-cieu-ses) et les pitas font le reste !

Bref, ne repoussez plus votre visite au Byblos ;)

Le soir, le choix est plus varié, plus typé, et encore plus savoureux. Je vous le conseille également, surtout tant que l’été est là et qu’on peut profiter de la baie vitrée, ouverte !

Où le trouver?

Byblos Le Petit Café
1499, avenue Laurier Est
T. 514-523-9396

Mar-Dim 9h-23h, fermé le lundi

Joylab | Du vrai bonbon

Ça en prend peu pour me faire plaisir. Un comptoir de bonbons peut largement faire l’affaire.
 J’ignorais la présence de ce petit kiosque dans le Vieux-Port jusqu’à tout récemment!
 Le Joylab porte bien son nom puisqu’il procure à sa clientèle un moment de plaisir en lui offrant de concocter soi-même son propre agencement de bonbons.

Lors de notre visite, uniquement les combinaisons de bonbons étaient disponibles mais il semble que depuis récemment le kiosque propose aussi des crèmes glacées do-it-yourself pour les beaux jours d’été.


Pour 4-6$ environ, vous pouvez choisir d’encapsuler vos bonbons favoris dans un mignon flacon qui rappelle les contenants de pilules traditionnels. Un grand comptoir arbore les larges fenêtres de ce petit espace. La majorité de vos bonbons préférés s’y trouve probablement (too bad pour moi ils n’avaient pas MES bonbons favoris a.k.a. les petits outils bruns de mon enfance) et la sélection est généreuse.

Joylab vaut le détour si vous êtes dans les parages, et que vous prend une envie de faire des provisions sucrées !

Où le trouver ?
Pas d’adresse numérique, seulement un emplacement bien précis: au bout de l’Avenue McGill, près des Éclusiers (en face du Muvbox).

Heures d’ouvertures : du dimanche au lundi de 11h @ 20h

Marchés de quartier | Alerte fraîcheur !

Au détour des rues du Plateau, mais aussi des autres quartiers montréalais, vous pourrez trouver, pendant la belle saison, de petits havres de fraîcheur (et de saveur) telles “Les bontés de la Vallée” que l’on vous présente aujourd’hui.

De belles découvertes qui ont fait mon bonheur en prévision de mon lunch en extérieur… Je manquais justement d’inspiration !

Bettes à carde, rabioles et roquettes se partagent mon panier. Vous pourrez aussi craquer pour du kale, de l’amaranthe ou du chou gras: ça change (on les dit souvent “oubliés”) et c’est justement bon d’ouvrir ses horizons culinaires, non ?

Si vous êtes à court d’idées, vous pouvez trouver quelques propositions de recettes ici. Ces légumes, cultivés naturellement au Québec, seront ravir vos papilles. La plupart des fruits et légumes sont cueillis la journée même et tout est comestible ;)

En somme, un petit coin de campagne en ville ! Et si vous êtes toujours à la recherche d’un bon panier bio, allez voir ici !

Où trouver les fruits et légumes bio de la ferme?
Au coin des rues Laurier et Fabre (annexés à la délicieuse boucherie Maître Gourmet) !

Samedi et Dimanche,10h à 17h